Avec l'initiative pour la recherche sur le développement durable, la SCNAT, avec ses institutions sœurs, promeut la science sur le développement durable et l’Agenda 2030. Elle accorde une attention particulière au traitement conjoint des questions socialement prioritaires dans les consortiums globaux.en plus

Image : OscarLoRo, stock.adobe.comen plus

Blog: Université de Fribourg: Sustainability Science Dialogue + Inauguration de l'Institut UniFR_ESH

L'événement « Sustainability Science Dialogue » du 18 novembre à l'Université de Fribourg était axé sur la décarbonisation, les valeurs sociales et les systèmes économiques alternatifs. Elle a été suivie de l'inauguration de l’University of Fribourg Environmental Sciences and Humanities Institute (l'institut UniFR_ESH) - le nouveau centre de travail sur ces thèmes.

Sustainability Science Dialogue Hoch

Les principales questions étaient les suivantes : 1.) Quels aspects des thèmes prioritaires identifiés par les Académies suisses des sciences qui font déjà l'objet de recherches à l'Université de Fribourg ? Dans quels domaines contribue-t-elle aux thèmes prioritaires ?
2.) Quelles sont les principales lacunes et questions non résolues ?
3.) Comment la recherche et l'enseignement sur ces thèmes peuvent-ils être renforcés à l'Université de Fribourg, quelles sont les conditions institutionnelles nécessaires à cet effet et quelle peut être la contribution de l’institut UniFR_ESH ?

La manifestation a été ouverte par un discours introductif de Peter Edwards, président de l'initiative de recherche sur la durabilité de la SCNAT. Il a souligné que le manque de durabilité est essentiellement un problème de société qui doit être abordé par une collaboration inter- et transdisciplinaire. Les sciences sociales et humaines ont un rôle crucial à jouer dans la recherche de solutions, en particulier lorsqu'il s'agit de politique, de valeurs et d'acceptation sociale. Des initiatives telles que l’University of Fribourg Environmental Sciences and Humanities Institute (l’institut UniFR_ESH) constituent donc des étapes importantes.

Peter Edwards a également souligné le rôle important de la communauté universitaire pour aider les gouvernements à faire face à des problèmes très complexes tels que le changement climatique, les inégalités sociales ou la migration. « Aucun gouvernement ne peut relever ces défis seul », a-t-il déclaré. La recherche qui fournit aux décideurs des connaissances applicables sous forme d'objectifs et de mesures réalisables devrait être financée à plus grande échelle et être considérée comme une opportunité importante pour les universités.

Inspirés par ce discours introductif et les discussions de groupe qui ont suivi sur une sélection de priorités de recherche proposées par les Académies suisses, différents thèmes ont été mis sur la table :

De nouveaux paradigmes sont nécessaires dans l'économie
Les aspects de la durabilité sont souvent ignorés dans l'enseignement régulier de l'économie dans les universités. Des modèles conceptuels alternatifs comme la « Donut Economics » de Kate Raworth devraient être intégrés dans la recherche et l'enseignement des sciences économiques, y compris à l'Université de Fribourg.

Valeurs et visions pour une vie durable
La crise Covid a accru la fragmentation entre les communautés académiques et la société. Un participant a demandé : « Comment pouvons-nous amener les gens à mieux se comprendre les uns les autres ? » Un dialogue constructif qui encourage les gens à se parler et à apprendre à comprendre les opinions différentes et contradictoires est nécessaire. La recherche en psychologie a un rôle à jouer pour soutenir et encourager un tel dialogue. En outre, le thème de la durabilité devrait être pris en compte dès l'enseignement scolaire et - une tâche pour l'Université de Fribourg - dans la formation des futurs enseignants.

Apaiser les craintes d'une société à zéro émission de gaz à effet de serre
Les défis technologiques liés à l'avènement d'une société sans émissions de gaz à effet de serre font l'objet d'une recherche intensive dans le monde entier. Toutefois, l'objectif de zéro émission de gaz à effet de serre soulève également de nombreuses questions non technologiques qui doivent être résolues de toute urgence. Quelles sont les implications juridiques et financières du captage et du stockage du carbone ? Seront-elles acceptables pour les citoyens ? De nombreuses personnes associent un avenir « net zéro » à la crainte de devoir renoncer à des commodités et d'avoir une qualité de vie moindre. Ces craintes doivent être abordées aussi bien par les chercheurs que par les politiques. Le « net-zéro » est souvent considéré comme un concept vague et, dans les universités, ce sont surtout les facultés d'ingénierie et orientées vers la technique qui font des recherches dans ce sens. Pour l'Université de Fribourg, il existe un grand potentiel de recherche sur les questions sociales, éthiques, anthropologiques, théologiques et juridiques liées à une société « net-zéro ».

Plus d'espace et de reconnaissance pour l'engagement dans le domaine de la durabilité
Comment motiver les scientifiques à se concentrer davantage sur des questions urgentes et importantes en matière de durabilité sans porter atteinte à la liberté scientifique et au libre choix des questions de recherche ? Les scientifiques sont soumis à une énorme pression en matière de publication, ce qui ne leur laisse que peu de temps pour les activités communes ou le développement de programmes d'enseignement interdisciplinaires. L'un des invités a constaté qu'il manque souvent le temps supplémentaire et la motivation nécessaires aux activités communes sur la durabilité. Si l'engagement pour la durabilité était davantage intégré dans la recherche et l'enseignement, il ne serait pas perçu comme une charge « supplémentaire ».

L'University of Fribourg Environmental Sciences and Humanities Institute (l’institut UniFR_ESH) souhaite explorer de nouvelles voies afin d'enthousiasmer les étudiants et les universitaires de l'Université de Fribourg pour les thèmes de la durabilité. Les « Environmental Humanities Lunches » en sont un exemple. Lors de cet événement qui a lieu toutes les deux semaines, des invités issus de la science et de la pratique sont invités à présenter leurs travaux et réflexions ainsi que leurs implications éthiques. Voici d'autres idées émises par les participants pour impliquer davantage les étudiants et les doctorants :

  • L'appartenance des doctorants à deux facultés différentes pourrait favoriser les échanges interdisciplinaires.
  • Créer des lieux de rencontre et favoriser les rencontres. L'un des invités a expliqué que les Cafés scientifiques de l'Université de Fribourg se tenaient auparavant sur le campus. Maintenant, ils ont lieu dans un bar près de la gare et ont beaucoup plus de succès. Un déplacement des « Environmental Humanities Lunches » vers un lieu plus central ou une alternance entre le campus de Pérolles et le campus de Miséricorde pourrait donc jouer un rôle important.

Il a été constaté que la promotion et la facilitation d'une plus grande collaboration interdisciplinaire est un défi majeur dans une université strictement organisée en facultés disciplinaires. L’institut UniFR_ESH met en œuvre un programme de MSc interfacultaire et vise à créer d'autres programmes d'enseignement interdisciplinaires ; il s'agit d'un important premier pas et on peut espérer que d'autres initiatives de ce type suivront.

Auteurs : Anne-Catherine Minnig

  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr1/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr2/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr3/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr4/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr5/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr6/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr7/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr8/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr9/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr10/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr11/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr12/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr13/14
  • Sustainability Science Dialogue 2021_UniFr14/14

Catégories

  • Éditeur
    Groupe de pilotage de la recherche sur le développement durable
Anglais, Allemand, Français